La passerelle Léopold-Sédar-Senghor

La passerelle Léopold-Sédar-Senghor, anciennement “passerelle Solférino”, a été réalisée par l’architecte Marc Mimram entre 1997 et 1999, et les travaux durèrent 2 ans de 1997 à fin 1999. Elle porte ce nom, à l’heure actuelle, en hommage au poète et chef de l’État sénégalais, Académicien français. Elle est formé d’une arche unique de 106 mètres de portéeet possède 2 niveaux, accessibles par les piétons depuis le quai haut, et celui en bas longeant la Seine (attention aux escaliers aie aie aie !). Cette passerelle relie le Musée d’orsay sur la rive gauche aux Jardins des Tuileries sur la rive droite. Elle est située entre le Pont Royal et le Pont de la Concorde.

P1010139

Les cadenas de l’amour et jolie vue sur la Seine

A l’origine, c’était un pont classique, construit sous Napoléon III et baptisé Pont de Solférino, après la victoire de l’armée impériale. Puis ce pont fut détruit et remplacé par une  passerelle pour piéton. L’horrible ouvrage fût enfin remplacé par cette 3ème édition, plus moderne et esthétique. L’originalité de cette dernière est donnée par la  construction de 2 passerelles superposées, se rejoignant au milieu de la structure principale et atteignant chacune les 2 rives de la Seine.

P1010140

P1010142

De nombreux cadenas d’amour sont présents, tout comme sur le pont des Arts

P1010143

A gauche : le musée du Louvre, au milieu Notre Dame de Paris, à droite : le musée d’Orsay

P1010144

Vue depuis la passerelle : à droite le musée d’Orsay, à gauche Le Louvre. C’est ici que débutent les nouvelles Berges de Seine

P1010145

La passerelle et les nouvelles Berges de Seine

 

P1010208

Nouvel art de rue avec la récup, sur la berge, près de la passerelle

P1010209

P1010211

Artiste de rue près de la passerelle