De Stalingrad à Montmartre, en passant par la Goutte d’Or

P1020985

En balade une nouvelle fois à Paris, nous passons une partie de la journée à Paris-plage-Bassin de la Villette, et une bonne occasion de découvrir le quartier de Stalingrad (Bassin de la Villette côté “Quai de Seine”). Ce quartier est en réabilitation car de mauvaise réputation de par la consommation et la vente de drogue. Stalingrad est également connu pour sa station de métro, surplombant le paysage de son imposante armature en fer.

P1020987

Un joli jardin borde le Quai de Seine …

Le quartier de Stalingrad se situe dans les 10ème et 19ème arrondissements de Paris, dans les quartiers de l’Hôpital-Saint-Louis et de la Villette, au Nord-Est de la capitale.

P1020988

A gauche, on aperçoit le métro aérien (station Stalingrad)

Un peu d’histoire sur l’origine du métro : à la construction du métro, il y avait deux stations portant des noms distincts : la station de la ligne 2, nommée “Aubervilliers” et la station de la ligne 7, nommée “Boulevard de la Villette”. Le 6 Octobre 1942, elles fusionnent sous le nom de “Aubervilliers – Boulevard de la Villette”.

C’est le 10 Février 1946, qu’elle prend son nom actuel en référence à la bataille de Stalingrad qui, durant la Seconde Guerre Mondiale, se déroula entre Septembre 1942 et Février 1943 et a vu la victoire de l’ Armée rouge soviétique sur celle du Troisième Reich. Malgré les crimes commis par Staline, ni le nom de la station, ni celle de la place près de laquelle elle se situe (Place de la Bataille de Stalingrad) n’ont été renommées après la mort de celui-ci, car on a considéré qu’ils font référence à l’événement historique, et non à la ville russe rebaptisée depuis Volvograd. (Source Wikipédia)

P1020986

Le mur d’enceinte du bassin de la Villette

P1020989

La fontaine JeanClos de Stalingrad

Ce personnage, haut de 2,42m, que l’on pourrait prendre pour un bouddha est un “Dormeur”. Il surmonte la colonne dédiée à Artémis d’Ephèse, la déesse aux 1000 seins. Ce personnage, représentatif des “kamakuras” (personnages chauves en méditation, inspirés du bouddhisme) est imaginé par le sculpteur français Georges Jeanclos, et on le retrouve dans toute l’œuvre de l’artiste.Cette sculpure a été placée place de Stalingrad en 1989.

Nous poursuivons notre promenade en direction de Barbès-Rochechouard, tout en passant dans le quartier très connu de la Goutte d’Or …

P1020994

Sur le pont de la voie ferrée Gare du Nord. Au-dessus, passe la ligne de métro N°2 (Nation/Porte Dauphine)

Les voies ferrées entre la Gare du Nord et la Gare de l’Est forment 2 perpendiculaires entre les 18ème et 19ème arrondissement de la capitale, Puis sous le métro aérien de la ligne 2 (Nation/Porte Dauphine), on trouve des espaces clos et dédié aux activités sportives tels que le basket ball ! C’est aussi le quartier où l’on trouve de nombreux hammams, des boucheries halal, des magasins de tissus et d’électoménager … Bienvenue aux portes de la Goutte d’Or …

P1020992

Sur le boulevard de la Chapelle, du côté de la Goutte d’Or, on trouve de nombreux camions taggés qui prennent place pour le marché du lendemain matin, de vrais fourre-tout dans lesquels se trouvent de nombreux articles à prix cassés ! Autant dire qu’ils doivent rester sur place car en ce jour notre visite, le marché a bien eu lieu ce matin et les camions sont toujours place pour le lendemain !

P1020997

Le quartier de la Goutte-d’Or est situé dans le 18ème arrondissement de Paris, à l’est de la Butte Montmartre. Il était rattaché avant 1860 à l’ancienne commune de La Chapelle.

Du fait de sa situation sur le flanc Est de la butte Montmartre, le quartier présente de nombreuses rues légèrement pentues. Le nom quartier de la Goutte d’Or, viendrait de la couleur du vin blanc que ses vignes produisaient. C’est un des derniers bastions populaires de la capitale, mais en phénomène urbain d’embourgeoisement, par lequel des arrivants plus aisés s’approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d’une couche sociale supérieure.

P1020998

Pour l’instant, c’est toujours l’un des plus cosmopolites et multi-ethniques de la capitale, la proportion de la population étrangère (n’ayant pas la nationalité française), en baisse depuis les années 1980. La Goutte-d’Or est célèbre pour ses ambiances typiques particulières. Au sortir du métro “Château Rouge”, « l’exotisme » du marché Dejean attire de nombreux Parisiens et touristes à la recherche de produits frais exotiques et autres épices, venus pour la plupart d’Afrique. Cependant certaines « nuisances » subsistent : station de métro continuellement saturée, camions de livraison bloquant les rues étroites, mono-activité, problèmes sanitaires, vente à la sauvette et de produits de contrefaçon ont fait naître un rejet de certain des habitants du quartier pour ce dernier. (Source Wikipédia)

P1020999

P1020990

Terrain de basket sous le métro …

P1020996

Un des hammams situé sur le Boulevard de la Chapelle

Après avoir longé les boulevards de La Chapelle et de Rochechouard, nous passons devant la marque très connue  TATI, puis nous grimpons prenons la rue d’Orsel pour accèder au pied du Sacré-Coeur … Pour les couturières, la rue d’Orsel est le paradis du tissus et de la mercerie ! En bout de rue se trouve le fameux marché St Pierre …

1

Au pied du Sacré Coeur, devant la Halle Saint Pierre (le musée de la Halle Saint-Pierre se consacre entièrement à l’art populaire)

Et pour suivre nos aventures du côté de Montmartre, il suffit de cliquer sur l’article suivant …

arrondissements-paris

Carte de l’itinéraire Stalingrad → Butte Montmartre