Djerba la Douce … ♥

Dans l’Odyssée, Homère décrit une île accueillante, l ‘île des Lotophages, fruit si doux et sucré et aux habitants charmants si bien qu’ Ulysse eut du mal à convaincre son équipage de quitter cette île magique durant son périple de l’Odyssée. Il semblerait que cette île soit Djerba …

sans-titre-2

 

p9030582

L’île de Djerba, au Sud de la Tunisie et située dans le golfe de Gabes,  est nommée à juste titre l’ île enchantée, l’ île jardin, l’ île de rêve … Elle a conservé à travers les successions régulières d’évènements de l’histoire ses spécificités berbères et juives. Elle est à 50 km au nord de Medeninne et 150 km de la frontière lybienne. Elle est separée du continent par un bras de mer, le canal de Ajim. El Kantara relie l’extremité Sud de l’ile à Zarzis. Basse et plate, sa superficie est d’environ 514 km² (environ L 27 km x l 22 km). Sa « capitale » est  Houmt Souk. Djerba a un aéroport international situé à 8 km d’ Houmt Souk, prés de Mellita.

 

p9030510

 

Son climat est  méditerranéen. L’île reçoit très peu de précipitations (moins de 200 mm par an). Il y a en moyenne 330 jours d’ensoleillement par an. Même au creux de l’hiver, les températures ne descendent quasiment jamais en dessous de 10°C. Il est inutile de préciser la pureté de l’ air et la chaleur de la mer !!

 

Entre la chaussée romaine et Guellala

Entre la chaussée romaine et Guellala

 

L’île était habité par les Romains, puis en 655 elle fût prise par les Arabes, les Normands de Sicile, les Espagnols et  les turcs, puis en 1881 et comme toute la Tunisie , Djerba à été occupée par la  colonisation francaise.

Conquise par les Romains, elle a été reliée au continent par une voie de sept km, une route encore utilisée de nos jours : la chaussée romaine. Cette île était une plaque tournante du commerce entre l’Afrique et l’Europe. Au 16ème siècle, elle est accaparée par des pirates comme Barberousse.

 

p9030513

Sur la photo ci-dessus il s’agit de la chaussée romaine côté djerbien. Les conduits d’eau sont ceux transportant l’eau nécessaire à la vie à Djerba notamment avec le flux hôtelier de ces dernières années. Cette eau arrive de Tunis, la capitale située à plus 600 km !

p9030518

Le poste « frontière » ou plutôt poste de police juste à la sortie de la chaussée romaine, côté djerbien. En effet, Djerba bénéficie d’une surveillance importante en raison de sa proximité avec la Lybie. Ajim est la ville située de l’autre côté de l’ile où l’on prend le bac pour rejoindre le continent.

La région est célèbre pour sa poterie, tout comme Nabeul dans le Nord de la Tunisie. C’est la ville de Guellala, le point culminant de l’île, qui a permis d’acquérir une solide réputation dans ce domaine. On y fabrique des vases, cruches et autres petits objets artisanaux, musaïques …

 

La ville de Guellala

La ville de Guellala

 

L île a de magnifiques plages de sable blanc bordées d’impressionnants palmiers et la mer est très chaude, plutôt sur la côte Est/Sud Est, où se trouve la zone touristique, de Houmt Souk à Aghir. De l’autre côté de l’ île les plages sont plus sauvages. . Grâce à ses atouts, Djerba pourrait se vanter de mériter le titre de « Polynésie Tunisienne » !

Plage de la Seguia - Aghir

Plage de la Seguia - Aghir

Lorsque nous y étions fin Août 2009 :
Température moyenne au soleil : 45°
Température de la mer : 30°
Taux hygrométrie : 82%
Heure locale : GMT + 1h


Les Djerbiens nous disaient que la semaine d’avant notre arrivée il faisait encore plus chaud !

 

p9030579

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.