Toujane, haut village berbère

Au détour d’un promontoire, un “Waouh” général dans le minibus … devant nous se dresse un village somptueux et rarissime : 1 bijoux dans un écrin niché sur les montagnes du Dahar ! On en prend plein les yeux ! Notre guide nous avait prévenu … une surprise nous avait-il dit !

Le village est situé à 100km de Djerba, 38km de Médérine et 25km de Matmata

Initialement bâti par des berbères aux environs du 12ème siècle et situé dans le djebel Dahar à près de 700 mètres d’altitude. Le village est surplombé par les ruines d’un ksar. Du village la vue s’étend du Jeffara jusqu’au golfe de Gabès. Les traditions sont perpétuées aujourd’hui par les descendants des familles berbères, soucieux de transmettre le mode de vie de leurs ancêtres. Les maisons sont construites avec les matériaux des massifs voisins et sont de la même couleur que les montagnes ce qui fait qu’elles se confondent avec le paysage ! Il y a tout de même près de 200 maisons de pierres inhabitées.

Toujane est un village très pauvre qui ne possède pas l’eau courante. Les autorités tunisiennes n’ont pas souhaité investir dans des infrastructures car la population préfère s’éxiler vers les plaines et les jeunes qui le peuvent partent dans les villes poursuivre leurs études, la plupart ne souhaitent pas s’installer dans leur village d’origine. Du coup, les habitants exploitent une source située à plus d’un kilomètre, et vont chercher l’eau à pied ou avec un âne.

Le village compte moins de 700 habitants. Il est séparé en deux parties par un Oued : D’un côté de l’oued on trouve Taïcha et de l’autre on trouve Ifsyl.

Il y a quelques années, la piste est enfin devenue 1 route, permettant ainsi de désenclaver ce village perdu. Depuis, quelques voyageurs s’y arrêtent, en transit entre la mer et le désert. Des “Bienvenue” fleurissent le long de la route qui traverse le village. Toujane est connu pour ses magnifiques kilims réalisés par les femmes, mais également par le film “La folle de Toujane” en 1974 par René Vautier… Tiens ! Encore un film … et par le jeu vidéo en réseau “Call of Duty 2” !
Les tours opérators ne l’ont pas encore inclus dans leur “package visite” et pourtant les chauffeurs des bus l’empruntent de nombreuses fois pour la magnifique vue et arrêt photos, en arrivant sur le promontoire qui domine le village !

Les maisons en pierres, détruites par le temps et abandonnées par les habitants