Passage par le bac (Ajim → El Jorf )

Départ du club Marmara Dar Djerba à 6h30, après la traversée de l’île en minibus, durant laquelle nous avons pu assister au réveil tout en douceur des Djerbiens qui viennent s’installer sur les marchés (c’est jour de grand marché le Vendredi sur l’île), nous arrivons environ 30mn plus tard devant la “douane” à Ajjim (Sud-Ouest de l’île) pour prendre le bac, direction El Jorf puis les montagnes du Dahar, Matmata et le Sahara …

À Djerba, la vie est marquée par l’insularité. Pourtant, l’île n’est éloignée du continent que par le détroit d’Ajjim, un bras de mer d’à peine 2500m qui fait communiquer la mer de Bou Grara avec le golfe de Gabès. L’île est née, il y a un million d’années de l’effondrement des falaises du Djorf, sur le continent. Le port d’Ajim est le principal port de l’île devant celui d’Houmt Souk. Il était autrefois très réputé pour la pêche aux éponges.

1) sur le bac

2) 1h00 d’attente à 7h du matin pour le passage ! Heureusement retour le soir par la chaussée romaine ! Sur les 8 bacs présents, seuls 2 étaient en service malgré les files d’attentes interminables !

Les Bacs assurent le service 24 heures sur 24. La journée, il y a un bac toutes les 15 minutes environ (mouais à conditions qu’ils soient tous en service), mais le soir l’attente peut être longue, dans des heures tardives de la nuit on peut attendre même une heure. Au retour, notre guide nous a fait passer au retour par La Chaussée Romaine à El Kantara qui se situe à l’extrémité sud de l’île, car il y avait d’après lui plus de 2h d’attentes pour la traversée en bac ! Pour les 2 roues et les piétons, la traversée est gratuite !

Le port d’Ajjim

Enfin arrivé … bientôt à nous d’embarquer !

En face : le continent !

Lever du soleil sur les falaises ocres/rouges du continent tunisien

Arrivée un vingtaine de minutes plus tard de l’autre côté, à El Jorf