Immersion en Europe de l’Est pour faire la fête

6 villes réputées pour faire la fête en Europe de l’Est

L’Europe de l’Est est réputée pour son ambiance festive dès que la nuit tombe. Bars, clubs et discothèques ouvrent les portes jusqu’au petit matin pour une nuit sans fin sur fond de musique techno et disco.

Avant de partir dans ce périple, j’ai consulté les conseils de voyage sur le site Opodo où j’ai pu y retrouver un guide de voyageur afin de préparer au mieux mon séjour à destination des pays de l’est.

L’ambiance de Bratislava en Slovaquie

Ma première destination : la capitale de la Slovaquie, Bratislava. Une fois la nuit tombée, la ville paisible se transforme peu à peu pour accueillir une horde de fêtards. La capitale slovaque est très attractive pour son faible coût de la vie. Les bars et clubs sont principalement regroupés dans sa vieille ville. J’ai eu la surprise de me rendre au Subclub, une discothèque installée au sein même d’un bunker de la Seconde Guerre mondiale. Une première pour moi ! Question originalité, l’idée est très bonne donnant une ambiance underground à ce club.

Les clubs de Zagreb en Croatie

Zagreb, la capitale de la Croatie, englobe de nombreux clubs bien connus des fêtards noctambules. Ville jeune et dynamique, Zagreb est caractérisée par son architecture austro-hongroise du XVIIIe et XIXe siècle.

Une excursion à Zagreb passe forcément par le quartier Jarun où son lac accueille de nombreux bars et des discothèques  à ses abords. Etat amateur de bière, la Croatie est un pays que j’affectionne particulièrement.

Les nuits de Bucarest en Roumanie

Une des villes les plus festives d’Europe, Bucarest est un repaire de clubbers. Avant de m’aventurer dans une nuit une blanche, je me restaure au Bistrot Français, un restaurant très prisé pour sa cuisine française. Le temps de la digestion lors d’une balade dans les rues, je me rends au Control Club que l’on m’a fortement recommandé. Situé dans un quartier aisé de Bucarest, ce pub atypique est fréquenté par de nombreux jeunes bucarestois. Le cadre est vraiment chaleureux avec une ambiance festive où l’on peut y rester toute la nuit sans s’y ennuyer. Les consommations sont à un tarif très correct.

Vie nocturne à Moscou

Ma première impression en arrivant à Moscou est que cette ville ne dort jamais. Autant vous dire que si vous affectionnez les soirées endiablées, vous allez être servi ! Alcool à profusion et filles russes haut de gamme, plus sexy les unes que les autres. Les nuits moscovites sont bien connues pour être très animées. Vous devrez d’abord vous soumettre au “face control” pour entrer dans un club. Une fois cette étape franchise, j’ai pu débarquer au Gipsy, une discothèque très branchée avec deux grandes terrasses et piscines à boules. Autres lieux hautement célèbres pour faire la fête à Moscou : Le Soho Rooms et le Rock’n’Roll Bar.

Discothèques endiablées à Kiev

Kiev n’a rien à envier aux capitales européennes festives. Le centre historique regroupe de nombreux bars et discothèques, qui une fois 22h, ouvrent leurs portes jusqu’à l’aube. Après quelques recherches sur internet, Je me rends à l’un des clubs les plus connus de Kiev : le Skybar. Un club qui organise régulièrement des soirées karaoké. Attendez-vous néanmoins à un dress code très sévère à l’entrée. Il y règne une très bonne ambiance dans une discothèque aux décors raffinés. La nourriture est les cocktails sont très bons.

Nuits de folie à Prague

Non moins célèbre pour sa vie nocturne très animée, Prague est LA ville tchèque où il fait bon y vivre. Une ambiance particulière règne à Prague, très prisée d’un tourisme jeune et fêtard. Pour commencer la soirée en douceur, je prends un apéro dans un bar situé près du célèbre Pont Charles. Autant vous dire que vous serez vite enclin à boire moultes bières, entraîné par une clientèle très sympathique qui a pour but le même objectif que vous : prendre du bon temps.