°o° – ❄ WDS sous la neige (1) ❄

DSC05505

L’entrée du Walt Disney Studios

DSC05654

DSC05655 DSC05656

Le seau et le balais dans l”Apprenti Sorcier” … mais aujourd’hui il ne peut rien nettoyer … l’eau au sol est gelée !

Comme il me semble inutile de vous re, re, représenter le parc, aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire de l’Apprenti Sorcier …

Il était une fois un homme très savant. Il connaissait beaucoup de choses. C’était un grand sorcier. Ce sorcier, qui était magicien, possédait un chapeau aux étranges pouvoirs. En effet, lorsqu’il le mettait sur sa tête, toutes ses pensées devenaient réalités. Il lui suffisait, par exemple, d’imaginer un papillon pour que celui-ci apparaisse. Cependant, il fallait dire des mots magiques pour que cesse l’enchantement. Ces mots magiques, seul le sorcier les connait.

DSC05657

La fontaine Fantasia au millieu de neige et glace !!

Le sorcier avait un assistant. C’était un apprenti qui s’appelait Mickey. Il travaillait beaucoup. C’est lui qui balayait les planchers et fendait le bois. C’est lui aussi qui allait chercher l’eau au puits. Mickey, qui trouvait son travail fatigant, aurait aimé pouvoir utiliser le chapeau magique. Il se disait souvent : “Si ce chapeau était à moi, je n’aurais plus à travailler. Il me suffirait de penser pour que tout soit fait en un rien de temps !”  Un jour, le sorcier doit s’absenter. Mickey se retrouve seul. Le chapeau magique est là, au beau milieu de la table. Mickey, tenté, n’hésite pas un instant. Il saisit le chapeau et le met sur sa tête.

DSC05658

Walt Disney et Mickey sont les témoins de la grande quantité de neige déjà tombée !

DSC05660

Hollywood Boulevard enneigé !

Maintenant, il n’a plus qu’à penser à ce qu’il doit faire pour que le travail se fasse tout seul. Mickey doit d’abord balayer la pièce. C’est pourquoi il décide d’ensorceler le balai. Il se concentre fort et reprend les gestes qu’il voit faire chaque jour le magicien. À peine a-t-il tendu les bras vers le balai que celui-ci se met à bouger. C’est alors, ô merveille, que le balai se transforme : deux jambes apparaissent, puis le bras droit, et le bras gauche. Mickey pense bien fort au travail qu’il doit faire. Par magie, le balai s’empare des seaux et les transporte à sa place.

DSC05661 DSC05667

Le balai monte l’escalier, comme Mickey le fait d’habitude, en direction du puits. Là, il remplit les seaux d’eau. Il redescend ensuite, les seaux débordants. Il verse enfin l’eau dans le bac. Le sourire aux lèvres, Mickey constate la réussite de son essai. Fier de son succès, Mickey se met à danser. “C’est facile d’être magicien”, pense-t-il. “Jamais plus je n’aurai à travailler.” Il prend ensuite la place du sorcier dans le grand fauteuil de bois. Le balai, ensorcelé, poursuit son travail. Oisif, puisqu’il n’a pas à travailler, Mickey finit par s’endormir. Il rêve de ses nouveaux pouvoirs.

DSC05662

Soudain, il se réveille en sursaut. Tout est inondé. Le fauteuil et la table flottent librement. Il y a de l’eau partout. Le balai, sans maître, n’a pas cessé de transporter de l’eau. Il poursuit son travail sous le regard ébahi de Mickey, qui répète sans succès : “Arrête ! Arrête, balai, je te l’ordonne !”

Le balai n’obéit pas. Il ne cessera son va-et-vient infernal que lorsque Mickey aura prononcé correctement les paroles magiques. Désespéré, Mickey tente l’impossible pour arrêter le balai. Malgré tous les efforts de l’apprenti sorcier, le balai poursuit sa ronde infernale.

DSC05663  DSC05664

The Hollywood Tower Hotel

En dernier recours, Mickey cherche même à arracher les seaux au balai. Mais, il ne peut rien contre les forces magiques qui lui donnent vie. “N’y a-t-il aucun moyen de l’arrêter ?” se demande Mickey. Dans un coin de l’atelier, Mickey aperçoit une hache et cela lui donne une idée.

“J’ai trouvé une solution !” s’exclame-t-il. Il saisit la hache et frappe le balai de toutes ses forces, à plusieurs reprises. C’est alors que quelque chose d’étrange se produit. Tous les morceaux de balai se mettent à bouger et chacun d’eux devient à son tour un balai entier, avec deux bras et portant deux seaux. En procession, ils grimpent l’escalier. Bien sûr, c’est au puits qu’ils vont ainsi. Un instant plus tard, les premiers balais reviennent, portant des seaux remplis d’eau.

DSC05665

Mickey tente bien de les empêcher de passer, mais en vain. Mickey apprend à ses dépens qu’il n’y a rien à faire contre des balais ensorcelés. Il a beau répéter “Arrêtez ! Arrêtez !”, cela n’a aucun effet. Les balais font leur travail sans se fatiguer, sans jamais s’arrêter. Pauvre Mickey. Il est bientôt submergé. Il garde tant bien que mal la tête hors de l’eau alors qu’il n’a plus pied. Mickey aperçoit, flottant à la dérive, le grand livre de magie du sorcier. Il réussit à l’atteindre, l’ouvre et cherche fébrilement la formule magique qui mettra fin au sortilège et le débarrassera de toute cette eau. Au hasard, Mickey prononce quelques formules magiques. L’une d’elles a un curieux effet.

DSC05668

Comme si la pièce était devenue un immense lavabo, l’eau forme un tourbillon. L’apprenti sorcier est emporté par le violent courant qui se crée alors. Enfin, le sorcier est de retour. En arrivant dans la grande salle, il devine ce qui s’est passé. Il lève les bras et prononce une formule magique. Immédiatement, tout rentre dans l’ordre. Tout s’évanouit. L’eau disparaît on ne sait où, comme les balais, dont le nombre diminue à vue d’oeil.

Finalement, il ne reste que le vieux balai qui a perdu ses bras et ne donne plus aucun signe de vie. Tout est maintenant calme, mais le sorcier n’est pas satisfait pour autant. L’air sévère, il s’approche de l’apprenti. Gêné, Mickey enlève le chapeau magique. Il cherche à lui redonner belle apparence. Il le tend ensuite au sorcier, qui le reprend d’un geste brusque. Le magicien ne dit pas un mot, mais son regard suffit à faire comprendre à Mickey le fond de ses pensées. L’apprenti n’oubliera pas la leçon. Dorénavant, il n’entreprendra jamais rien sans savoir, à l’avance, comment cela va se terminer. Sans demander son reste, l’apprenti sorcier se remet au travail. Cette fois, pas de chapeau ni de formule magique. Au lieu de cela, un peu de courage suffit à mener à bien les tâches les plus dures.

DSC05675

DSC05689