۞ Le Palais de la Découverte

Aujourd’hui direction Paris pour visiter le Palais de la Découverte et ses expositions, expériences, ateliers, conférences … En ce moment 2 expositions temporaires (but principal de notre visite : 1) Préhistoire(s), l’enquête, 2) Le cheveu de mèche avec la science …

Le Palais de la découverte est un musée et centre culturel scientifique parisien. Il est situé dans le VIIIè arrondissement de Paris, avenue Franklin D Roosevelt. Il a été créé en 1937 par Jean Perrin (prix nobel de physique en 1926 et Jean Rostand (pour la section biologie) lors de l’exposition internationale “Arts et Techniques dans la vie moderne. Il se voit attribuer 25 000 m2 : l’aile ouest du Grand Palais (appelé aussi « Palais d’Antin ») construite par l’architecte Albert-Félix -Théophile Thomas. L’ambition du Palais est de montrer aux jeunes que l’homme moderne peut appréhender les nouveaux défis du monde, notamment ceux qui dépendent de développements scientifiques et techniques. Il propose des expériences et des démonstrations scientifiques.

Depuis le 1er janvier 2010, le palais a fusionné avec la Cité des sciences et de l’industrie au sein d’un établissement commun nommé Universcience. Il est desservi par les stations de métro Champs Elysées Clémenceau et Franklin D. Roosevelt (ligne 1)

 

 

Détails de la façade

Le Palais de la découverte organise des expositions temporaires en plus des expositions permanentes et propose des activités pérennes, parmi lesquelles des colloques, des conférences et des rencontres qui rencontrent un grand succès auprès du public et des scolaires. Le palais de la Découverte propose également une grande variété d’ateliers où chacun peut, selon son niveau, approfondir les connaissances de son choix : chimie, physique, mathématique, science de la vie, géoscience, astronomie, astrophysique. Inventeur de la « muséographie interactive », le Palais de la découverte présente au public des expériences réalisées par des médiateurs chargés de mettre en évidence les processus scientifiques plus que les résultats.

De style résolument « Belle Epoque », avec sa coupole d’accueil surmontée d’un dôme de verre et d’acier et flanquée d’un escalier « rococo » menant à une galerie circulaire qui la surplombe, son architecture ample s’agrémente d’éléments de décor intérieur originaux, toujours liés au domaine de la science : la statue étonnamment « vivante » d’un gorille, trois fois plus grand que nature et couvert de poils, un mur végétal créé par un chercheur en botanique, ou les 704 décimales connues du nombre Pi, affichées en une interminable spirale sur le mur d’une salle circulaire consacrée aux maths, en sont quelques exemples.

 

Le hall sous le dôme

 

Le dôme

La boutique du Palais se trouve juste avant la sortie !

Les principales aires d’exposition, réparties sur deux niveaux, sont baptisées : mathématiques, salle pi, électrostatique, électromagnétisme et nucléaire, salle air liquide, salle son, mécanique,  optique, noyaux et particules, chaleur et fluides, chimie, géoscience, terre et vie,  biologie humaine, atelier du génome, loterie hérédité, communication animale, météo et climat, soleil et planètes, sans oublier le planétarium.