Escapade en Albanie

Lors d’un voyage à Corfou (Grèce), impossible de ne pas traverser la mer Ionienne, dont les côtes entre l’ile et le continent sont au plus près éloignées à moins de 2km ! Nous avons donc pris un bateau à Corfou capitale, direction la station balnéaire de Saranda, dans l’extrême sud du Pays. Environ 1h30 de bateau, 10€ le visa touristique pour la journée qui représente les taxes de port, à règler à la douane grecque. Passeport ou CNI en cours de validité. Attention l’importation de lait, fromage et viande de porc en Albanie est interdit pour raisons sanitaires (panneau vu à la douane grecque). Donc pas de tranche de jambon ni gruyère dans son sandwich !!

P9040764

Le site antique de Butrint, photo prise de l’Acropole

Cette journée passée sur place nous donnera une première approche de la culture albanaise et de ses paysages, d’autant que nous avons un guide pour accompagner.

P9040625

En face, Corfou

L’ile de Corfou, située en son point le plus près du continent, environ 1,7km, qui valut durant l’ère du communisme en Albanie (1946/1991) à de nombreux albanais l’envie de traverser à la nage le passage en mer ionienne. En effet, à cette époque la région était interdite sans « laissez-passer » de peur que les albanais désertent le pays en passant en Grèce.

Présentation du pays 

Carte_Albanie 225px-Flag_of_Albania.svg

La capitale est Tirana et se trouve à environ 285km au Nord de Saranda

1) L’albanie ((Shqipëri ou Republika e Shqipërisë) signifie « pays des aigles » . C’est une république qui se situe en Europe du Sud, dans l’ouest de la péninsule des Balkans, possédant un littoral sur les mers Adriatique et Ionienne. et un territoire montagneux à 70 %. Elle a des frontières communes avec le Monténégro au nord, au nord-est avec le Kosovo, à l’est avec la République de Macédoine et au sud avec la Grèce. Le pays serait peuplé d’environ 4 millions d’habitants en 2008 selon le dernier recensement mais près de la moitié de la population aurait immigré dans les pays européens et en Australie, d’après notre guide.

2) Le drapeau représente un aigle bicéphale noir sous un champ rouge. Le dessin est de Georges Castriota,le héro national, un albanais chrétien du XV ème siècle qui mena une rivolte contre l’Empire ottoman. qui conduisit à une courte période d’indépendance de 1443 à 1478. L’aigle bicéphale est le symbole d’une Albanie religieusement divisée alors que les Albanais étaient divisés entre les chrétiens de tradition catholique et ceux de tradition orthodoxe. L’aigle aux ailes ouvertes représente la Liberté, et le fond rouge représente le sang des patriotes qui ont donné leur vie pour l’Albanie. Le régime communiste y ajouta une étoile jaune à cinq branches, supprimée par le premier parlement pluraliste albanais en 1992 après la chute du communisme.

P9040635

Les maisons détruites dans le village de Butrint

Sur la route entre Saranda et le parc national de Butrint, se trouve le village de Butrint dont certaines maisons ont été détruites par les autorités. En effet, lors de la chute du communisme, les albanais qui avaient connu la privation durant près d’un demi siècle s’appropriaient des terrains à la sauvage et construisait maisons ou immeubles sans permis ni titre de propriété, puisque le pays se retrouvait livré à lui-même sans cadre ni loi. Depuis des lois ont été votées et les autorités détruisent par dizaine d’office tous les édifices construits sans permis mais n’enlèvent pas les gravats ce qui donne un paysage apocalyptique, on croirait qu’il y a eu un tremblement de terre récent.

A noter que durant ces longues années de communismes, les albanais pensaient que leur pays était le paradis car ils ne savait rien de se qui se passait dans le monde.

P9040614

La station balnéaire de Saranda, sur la jolie riviéra albanaise et qui se bétonne à vue d’oeil, d’une part parce que les albanais des villages y viennent chercher travail et argent, et d’autre part parce que l’Albanie qui s’est ouverte au tourisme depuis 1991 souhaite élargir ses champs d’accueil et il s’y construit de nombreux hôtels de luxe … Notre guide disait que le Club Med souhaite y installer un site !!

P9040769

Tapis albanais

P9040771

Artisanat : chaussettes albanaises

P9040773

Tenue folklorique

Un peu d’histoire … L’Albanie peut être considérée comme le plus modeste des pays des Balkans et un pays à risques. Et ce, malgré l’attrait de ses montagnes sauvages et la virginité de ses plages de sable fin. Descendants des Illyriens, les Albanais profitent du contact de la culture grecque et assimilent ensuite la culture romaine pour faire partie de l’Epire. A la fin du 15e siècle, le pays bascule dans l’Empire ottoman. La rigueur du joug turc et le marasme économique aboutissent aux mouvements indépendantistes du 19e siècle, suivis par la déclaration d’indépendance de 1912. Celle-ci est de courte durée car, dès 1939, Mussolini envoie les forces d’occupation italiennes, appuyées par l’armée hitlérienne en 1943.
Pendant la guerre, la résistance communiste s’organise sous la direction d’Enver Hoxha. Celui-ci prend le pouvoir en 1946 et proclame la République Populaire d’Albanie. S’inspirant des théories maoïstes, Hoxha ferme les frontières en 1961. En 1991, l’Albanie s’ouvre aux mouvements démocratiques voisins, ce qui permet d’organiser des élections libres en 1992 dont Sali Berisha, démocrate du Nord, sort gagnant. En 1997, une crise grave déstabilise le pouvoir : l’effondrement des fonds de placement, occasionnant la faillite de milliers d’Albanais, provoque dans le pays une situation insurrectionnelle. Après un président par intérim et la crise du Kosovo, Rexhep Meidani (socialiste du Sud) vient au pouvoir. Depuis 2007, le siège présidentiel est occupé par Bamir Topi, du Parti démocrate.

Pour nous rendre en Albanie, découverte d’une journée, nous avons pris IONIAN CUISES – Départ (de Roda) 7h45 et retour vers 21h00.

Tarifs par personne28€  (transfert en car jusqu’au port de Corfou + traversée avec guide) + Visa  10€ à régler sur le bateau – Obligatoire) puis supplément (facultatif) de 19€ à régler sur le bateau pour excursion sur le site de Butrint (compris repas + guide) soit au total : 57€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.