La ville aux 100 clochers

La ville aux 100 clochers (nom symbolique mais en fait erroné, Prague compte en réalité 550 tours ou clochers) a miraculeusement échappé à la destruction lors de la seconde guerre mondiale (Hitler était féru d’architecture et de ce fait a préserver le coeur de la ville) et offre ainsi un incroyable trésor d’architecture mêlant les styles Roman, gothique, baroque, rococo, art nouveau et cubiste … A chaque coin de rues se dissimulent de nombreux édifices religieux ! Je vous en présente ci-dessous quelques-uns situés dans différents quartiers de la ville !

 p5080707

Commençons avec L’église Saint-Nicolas de Malá Strana qui fut édifiée dans la première moitié du XVIIIe siècle par le célèbre architecte Ch. Dientzenhofer et son fils K. I. Dientzenhofer et illustre les prestiges du baroque à son apogée. De la somptueuse décoration intérieure on retiendra notamment la fresque de J. L. Kracker représentant une scène de la vie de saint Nicolas, les grandes statues de I. F. Platzer et les tableaux de Karel Škréta. Au cours de son séjour à Prague, Wolfgang Amadeus Mozart joua de l’orgue dans cette église. Du haut du clocher de l’église on peut découvrir une vue magnifique du quartier de Malá Strana.

Poursuivons par le quartier juif et ses synagogues. Pour situer, c’ est l’ancien ghetto juif de Josefov… Parcours sur les traces du quartier qui vit naître le célèbre écrivain Franz Kafka.

p5080718

Le quartier juif de Prague s’étend sur une petite zone comprise entre la place de la Vieille Ville, la rue Parizska et la rivière. Les principaux centres d’intérêtes sont le vieux cimetière, la synagogue Vieille Nouvelle, la synagogue Klaus, la synagogue Pinkas et l’ancien hôtel de ville.

L’histoire du quartier juif de Prague remonte au Moyen-Age lorsque coexistaient deux communautés juives: les Juifs d’Occident d’une part installés autour de la synagogue Vieille Nouvelle, et les Juifs de l’Empire byzantin d’autre part installés sur l’emplacement de l’actuelle synagogue espagnole.

Malgré tous les travaux et démolitions du début du 20e siècle, on peut visiter six synagogues (la plupart d´entre elles ont été converties en musées). Ne manquez pas de visiter le vieux cimetière juif du 15e siècle où se trouve la tombe de Rabbi Low.

 

La Synagogue Espagnole : la plus récente synagogue de Prague, bâtie à la fin du 19e siècle en style espagnol splendide. Son intérieur a été récemment restauré et aujourd´hui la synagogue sert de musée et de salle de concert.

p5080721

En 1868, la Synagogue Espagnole de style  mauresque fut édifiée à la place du plus vieil oratoire pragois. Les arabesques de stuc et les motifs orientaux stylisés envahissent l’espace, se répètant sur les murs , la porte en bois sculpté,  la balustrade et la galerie. Les vitrages colorés et le décor intérieur furent achevés en 1893. Entre les années 1836 et 1845, František Škroup, compositeur de l’hymne national tchèque, y jouait de l’orgue. La Synagogue Espagnole est un lieu de concerts réguliers. La societé Opera Ars Magna y organise des concerts d’auteurs tels que Mahler, Mendelssohn, Dvořák, Schulhoff, Ben-Hai … Adresse : Dušní 141 – Prague  1-Josefov (quartier juif)

synagogue-espagnole

Les six synagogues qui ont subsisté à la destruction du ghetto sont le passage obligé pour découvrir la Prague Juive. La plus ancienne et de toute évidence la plus authentique du ghetto est la synagogue Vieille-Nouvelle. De style mauresque (arabo-andalouse) la synagogue spagnola « espagnole » est sans nul doute la plus belle. Pinkas Synagogue et le mémorial pour les victimes du nazisme. Maisel Synagogue et l’exposition sur l’histoire des Juifs de Bohème et Moravie entre le Xème et le XVIIIème siècle. La synagogue Haute (non visitable) attenante à l’hôtel de ville de tyle rococo. La Klaus Synagogue (1680) où se trouvent des manuscrits et de vieux ouvrages hébreux.

 
frantz-kafka

La statue de Frantz Kafka juste à côté de la Synagogue Espagnole, qui était un grand écrivain tchèque, né à Prague le 03 juillet 1883
et décédé à Kierling en Autriche le 03 juin 1924. Il était issu d’une famille juive. C’est l’un des écrivains occidentaux majeurs du XXème siècle.
Il est surtout connu pour ses romans : Le Procès et Le Château ainsi que pour la nouvelle : La Métamorphose.   

p5080722

L’église Saint Simon et Saint Judas ((Sv. Simon a Juda – kostel)… la Vltava est à 2 pas !  Adresse : 1 Dusní (roh s ul. U Milosrdných)
Praha 1 – Staré Mesto.

L’église Saint Simon et Saint Judas est une construction romane à l’origine, puis reconstruite dans le style baroque au 17e siècle ; à l’entrée se trouvent deux tilleuls qui datent de l’époque de la vie de Marie Thérèse. Elle se trouve au bord de la rivière Vltava sur la même rue que la Sinagogue Espagnole, dans le quartier juif de Prague.

————————————————————————-

p5060174

L’église de la Sainte Trinité est une église grecque-catholique située à Spálená 6, Nove Mesto – Prague 1. Elle est de construction récente.  On y pratique un culte russe et grecque. On trouve très peu d’infos à son sujet car très peu connue et elle fidélise peu d’adeptes !

———————————————————————————-

p5060203

La très austère église de brique Sv. Ludmila (Kostel Sv. Ludmily) se trouve  place de la Paix (Námesti Miru) à Vinohrady.  Elle a été construite au 19ème siècle (1888 à 1893) et paraît très sévère. Très facilement reconnaissable grâce à ses 2 tours et ses 2 horloges symétriques, elle fut bâtie dans un style néo-gothique par J. Mocker. Metro ligne A. Station Námesti Miru – Prague 2.

 

Ci-dessous, la place de la Paix (Nám Miru) et le parc qui se trouve sur l’espanade de l’église Sainte Ludmila. Nous allons prendre la rue Anglicka qui se trouve à droite pour rejoindre en 10mn le Musée National et Venceslas Namesti (place Venceslas) – Praha 1 

 

p5060202

 ———————————————————————————

p5060292

 Près de Malé Namesti (petite place)  juste après la place de la vieille ville

p5070540

Notre-Dame de Lorette : La construction de la plus célèbre église Notre-Dame de Lorette tchèque s’inspire de la Santa Casa, maison de la Vierge Marie située dans la ville italienne de Lorette. La "santa casa" symbolise l’humble demeure où l’Archange Gabriel annonça à Marie qu’elle serait la mère de Dieu.

La Lorette de Prague fut fondée en 1626 par Bénigne Catherine, épouse de Vilém Popel de Lobkovic. L’administration spirituelle du nouveau lieu de pèlerinage fut confiée aux capucins qui édifièrent dans le voisinage de l’église le premier couvent capucin de Bohême. Après toute une série d’agrandissements du site, la chapelle de la Nativité du Seigneur devint le plus grand sanctuaire de tout le complexe.

Notre-Dame de Lorette est mondialement connue pour son carillon baroque et son extraordinaire trésor religieux dont la pièce la plus admirable est le magnifique ostensoir aux diamants appelé le Soleil de Prague. Le centre de la façade est surmonté d’une tour octogonale qui se caractérise par son clocher à bulbe et sa lanterne abritant les 30 cloches du carillon de Notre-Dame de Lorette.

sl271281

Les flèches de Notre Dame de Tyn (voir l’article sur la Place de la Vieille Ville)

sl2712951

Vue depuis  la terrasse de l’hôtel U Prince (voir l’article sur la Place de la Vieille Ville)

—————————————————————————–

p5060175

Située sur la Place Charles, l’église St Ignace était autrefois le temple des Jésuites dans le quartier de Nove Mesto. De style baroque précoce, elle a été construite entre 1658 et 1670, et présente une décoration flamboyante, typique des édifices de la Contre-Réforme. Adresse : Karlovo náměstí – Prague 2 –Nouvelle Ville.

p5070687

L’église Saint-François-Séraphin (1679-1689) se trouve à l’entrée du pont Charles, côté Staré Mesto (vieille ville) sur la place Krizovnicke . Cette église baroque appartient au monastère des Croisiers-à-l‘Etoile-rouge, ordre hospitalier tchèque fondé au XIIème siècle par Sainte Agnès de Bohême. Elle fut construite par l’architecte Jean-Baptiste Mathey dans les années 1679 à 1689. On y trouve un orgue de 1702, un des plus anciens de Prague. Des compositeurs célèbres tels que Wolfgang Amadeus Mozart ou Antonin Dvořák s’y sont illustrés. L’église Saint-François est aujourd‘hui un lieu de concerts quotidiens du Printemps jusqu’à  l’Automne. 

A droite de la photo on aperçoit une partie de l’église St Sauveur (kostel svatého Salvatora). Cette église a été construite fin 16è début 17ème siècle (1578-1601) et a été remaniée de nombreuses fois jusqu’en 1714. Sa façade est décorée de 15 statues réalisées par Jan Jiri Bendl. Cette église fait partie du très célèbre Clementinum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.