Visite de Rhodes Ville

Ce matin là nous partons pour la journée visite Rhodes ville ! Nous prenons le bus (5,50€ par personne/11€ A/R), Départ vers 9h de Lardos et  retour vers 18h30 (Lardos). Environ 1h de route. Le but principal de la visite étant de partir sur les traces du Colosse de Rhodes et voir la fameuse forteresse de la ville !

101_0416

101_0378

L’une des arches près du port Mandraki

Nous nous sommes décidés pour ce voyage en parcourant Bravofly sur Twitter

Rhodes est la plus grande île du Dodécanèse, un archipel de la mer Egée qui comprend 12 îles. C’est la 3ème île de Grèce par sa taille (1404 km2). Sa position géographique et sa beauté en a longtemps fait une cible pour de nombreux empires, dont on peut aujourd’hui admirer les traces. Elle a été l’un des centres les plus importants de la Grèce antique, un lieu de villégiature fréquenté par les riches Romains. Au Moyen Age, elle est passée sous la domination des Chevaliers de Malte, puis sous occupation ottomane avant de revenir à la Grèce. Ainsi, Rhodes est connue aussi bien par la variété de ses paysages (c’est une île très montagneuse) que par la richesse de son histoire et de son architecture.

101_0415

Les thermes, une oasis de fraîcheur par ces grands temps de chaleur !

101_0430

C’est la vieille ville de Rhodes qui est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, du fait de ses imposantes fortifications qui en font la plus grande cité médiévale habitée d’Europe. Il y a en fait trois cités différentes. La ville moderne est cosmopolite, avec ses hôtels et ses immeubles. L’ancienne ville construite en 408 avant J-C a été restaurée : on y trouve les ruines du temple de Zeus, d’Athéna et d’Apollon, le stade, le gymnase et le théâtre. Enfin, la ville médiévale se caractérise par l’architecture gothique, avec l’Hôpital, la rue des Chevaliers et bien sûr le palais des Grands Maîtres, qui

accueille des mosaïques anciennes et une collection de meubles de style occidental. Dans la basse-ville, l’architecture gothique se mélange avec des mosquées et des bains publics construits durant la période ottomane.

101_0423

101_0425

Le parc archéologique où il ne reste que … des ruines !

101_0427

101_0428

L’histoire du Colosse de Rhodes …

Le Colosse de Rhodes est une des 7  merveilles du monde antique qui fut construite en 292 avant J.C. sur l’île de Rhodes par le sculpteur Charès de Lindos, disciple du célèbre Lysippe. Le Colosse de Rhodes fut édifié pour célébrer la résistance des rhodiens, alliés de l’Egypte, face aux armées d’Antigone Monophtalmos, roi de Macédoine. Le fils du roi de Macédoine Démétrios Poliorcète assiègea l’île de Rhodes mais ne put venir à bout des rhodiens à qui Ptolémée avait envoyé des renforts. Les Rhodiens entreprirent donc la construction d’une statue haute de 33 mètres qui représentait le dieu Hélios, leur principale divinité, tenant un flambeau dans une main et s’appuyant sur une lance. L’ouvrage commencé en 304 avant J.C. a nécessité douze années de labeur avant d’être terminé.

101_0385

Sur le port de Mandraki : Sous les arcades du magnifique bâtiment, des restaurants (nous avons déjeuné dans l’un d’eux, avec vu sur le port et les 3 moulins) et des boutiques.

101_0412

Dôner Kebap au menu et brochettes d’agneau !

La structure de la statue était réalisée en bois, puis elle fut recouverte de plaques de bronze. Étant donné la taille de l’ouvrage, les rhodiens durent importer de grandes quantités de bronze pour le recouvrir entièrement. Mais le Colosse ne domina pas très longtemps le port de Rhodes. En 226 avant J.C. un terrible tremblement de terre fit céder le géant au niveau de son point faible : les genoux. La statue s’effondra sur elle même et les débris restèrent sur place durant des siècles car l’oracle de Delphes avait interdit au rhodiens de reconstruire le Colosse.

101_0389

101_0404

La jetée du port de Mandraki, menant à la cathédrale et l’aquarium

En 654 Rhodes fut attaquée par les arabes dirigés par l’Ommeyyade Muawiya Ier, Gouverneur de Syrie puis premier calife de Damas. Muawiya décida d’emporter les 20 tonnes de bronze de la statue et on dit que 900 chameaux furent nécessaires pour transporter le butin jusqu’aux navires. Aujourd’hui les archéologues cherchent encore l’emplacement exact du Colosse de Rhodes. Si les gravures anciennes et les récits le décrivent à l’entrée du port Mandraki (le port actuel de Saint-Nicolas de Rhodes), beaucoup pensent que le poids de la statue et l’écartement des jambes n’était pas compatible avec cette situation. Pourtant, des blocs de marbre qui auraient servi à la construction du socle de la statue ont été retrouvées dans le Fort Saint-Nicolas, tendant à prouver que le Colosse de Rhodes se tenait bien à cet endroit, les jambes écartées pour laisser passer les navires dans le port, et signalant son entrée

aux navigateurs avec son flambeau. Certains disent que Bartholdi aurait trouvé l’inspiration en regardant les gravures anciennes du Colosse de Rhodes pour réaliser la Statue de la Liberté !

101_0407

101_0405

La fontaine médiévale de la place centrale Ippokratous

Les jardins devant la première enceinte de la cité médiévale …

101_0306

101_0308

101_0310

101_0314

101_0324

A visiter : l’aquarium (de style mauresque) en bout de jetée du port, l’acropolis avec ses temples et son stadium. Faute de temps nous n’avons pu visiter les 2 sites.