Le Mont Saint Michel

« Le Couesnon a fait folie cy est le Mont en Normandie »
(« Le Couesnon dans sa folie mît le Mont en Normandie »)
Dicton breton

Qui ne connait pas le Mont Saint Michel ?? C ‘est un îlot rocailleux, exposé aux vents venus de l’océan. Cette abbaye, dominant cinq lieues alentour, résiste aux assauts du temps. Le Mont-Saint-Michel est une commune de France, située au sud-ouest du département de la Manche et de la région Basse-Normandie. Elle doit son nom à l’îlot rocheux dédié à Saint Michel où s’élève l’abbaye du Mont Saint-Michel. L’architecture du Mont Saint-Michel et sa baie en font le troisième site touristique le plus visité de France (derrière la tour Eiffel et le château de Versailles) avec plus de trois millions de visiteurs chaque année. Le site, dans son ensemble, figure depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un Week End au Mont Saint MIchel est un dépaysement garanti ! Lorsque l’on arrive sur la digue, la silhouette du Mont impressionne tant par sa hauteur que par le côté mystérieux qu’il dégage. le point le plus haut du Mont est situé à 80m de la mer. On peut réaliser des ballades pédestres pour découvrir la baie du Mont mais en accompagné de guides professionnels car attention aux sables mouvant qui sont un piège mortels.

Le Mont-Saint-Michel apparaît (…) comme une chose sublime, une pyramide merveilleuse. »
Victor Hugo, 1865

Pour accéder au Mont, une multitude de marches ! Des ruelles vraiment très très étroites et la foule qui se bouscule ! Difficile de rentrer dans un magasin tellement il y a de monde !

Juste passé le porche, sur la gauche, vous pourrez déguster les fameuses omelettes de la Mère Poulard dans le restaurant du même nom ! Celles-ci sont faites d’œufs et de crème fraîche, abondamment battus en neige dans une bassine de cuivre avec un long fouet sur un rythme spécial que peuvent entendre les passants avant d’être cuites dans une poêle de cuivre sur un feu de bois. a l’heure actuelle, en grandes surfaces on trouve des oeufs et des biscuits à son effigie !

L’abbaye du Mont-Saint-Michel, un monument de légendes … Le culte de saint Michel est introduit en 708 sur le mont Tombe par saint Aubert, évêque d’Avranches, qui y établit un sanctuaire en son honneur à la suite d’un songe. Le Mont devient alors l’un des plus grands centres de pèlerinage de la chrétienté médiévale. En 966, le duc de Normandie confie le sanctuaire à des Bénédictins de Saint-Wandrille. Les moines construisent une magnifique abbaye que les hommes du Moyen Age considéraient comme l’image de la Jérusalem céleste sur terre. Ils élèvent au cours des 11e et 12e siècles un monastère roman dont la grande église est implantée au sommet du rocher.

Une partie de cette abbaye disparaît en 1204 dans un incendie ; elle est remplacée par le célèbre bâtiment de la Merveille, élevé en quelques années au nord de l’église, qui comprend des salles d’accueil pour les pèlerins (aumônerie et salle des hôtes) et des logis strictement réservés aux moines (scriptorium, réfectoire des moines). Puis du milieu du 13e siècle au début du 16e siècle, des bâtiments abritant les appartements de l’abbé et les services administratifs et judiciaires complètent à l’est et au sud la ceinture de constructions entourant l’église.

Durant la guerre de Cent Ans, le village qui se blottit au pied de l’abbaye est entouré de puissants remparts. L’héroïque résistance du Mont aux Anglais en fait un lieu symbolique de l’identité nationale. Le Choeur de l’église, qui s’est effondré en 1421, est remplacé dès la paix revenue par un superbe édifice gothique flamboyant. L’abbaye offre ainsi un panorama exceptionnel de toute l’architecture médiévale. En 1790, les moines quittent leur monastère qui est ensuite transformé en prison jusqu’en 1863. Après son classement comme monument historique en 1874, de grands travaux de restauration permettent au monument de retrouver sa splendeur passée. Source : mont-saint-michel.monuments-nationaux.fr

Les marées dans la baie du mont Saint-Michel sont impressionnantes : d’une amplitude de près de treize mètres les jours de fort coefficient, la mer se retire à grande vitesse sur une dizaine de kilomètres, mais elle revient aussi vite aussi. Ma grand-mère disait :  « qu’elle revient à la vitesse d’un cheval au galop ». Aujourd’hui le Mont-Saint-Michel  redevient île que durant les grandes marées. Mais c’est un très beau spectacle impressionnant qui attire de nombreux touristes ces jours là ! Ce site classé Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 va connaître des importants travaux pour désensablage.,Les travaux ont débuté en 2007 et vont durer jusqu’en 2009, il est prévu la construction d’un nouveau barrage, la destruction de la digue actuelle et la construction d’une passerelle-pont d’un kilomètre.

L’abbaye escarpée, poussée là-bas, loin de terre,
comme un manoir fantastique, stupéfiante comme
un palais de rêve, invraisemblablement étrange et belle  »
Guy de Maupassant

Si l’histoire du Mont Mont Saint Michel vous passionne, un site à visiter : http://www.ot-montsaintmichel.com/histoire.htm

1 Commentaire

  1. Cesco

    31 mai 2009 at 19:22

    D’un Mont Saint-Michel à l’autre, il y a aussi celui du Monte Sant’ Angelo en Italie. Presque oublié aujourd’hui, ce sanctuaire du Gargano, l’éperon de la botte italienne, fut l’un des plus célèbres de la chrétienté. Et l’un des premiers puisque la tradition y place l’apparition de l’archange à la fin du Ve siècle. Bien avant le mont de Normandie, bien avant la dévotion à saint Jacques en Galice, Saint-Michel du mont Gargan draina des millions de pèlerins vers sa grotte sacrée. Et tous ceux qui se rendaient en Terre sainte en s’embarquant dans les ports du sud de l’Italie venaient saluer l’archange.

    Au Monte Sant’ Angelo, la dévotion demeure, mêlée de tradition populaire. Le jour de la fête patronale, une procession pittoresque parcourt les ruelles du village :

    http://www.villemagne.net/site_fr/rome-procession-de-saint-michel-archange-le-jour-de-la-fete-patronale-a-monte-sant-angelo-p1060497.php

    et l’on se presse encore pour s’approcher de l’archange, comme aux grands jours des pèlerinages médiévaux :

    http://www.villemagne.net/site_fr/rome-procession-de-saint-michel-archange-le-jour-de-la-fete-patronale-a-monte-sant-angelo-p1060464.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.