Bruges, la Venise du Nord

Bruges, c’est la Venise du Nord … elle possède de nombreux canaux qui encerclent ou traversent la ville et sur les bords du centre ville desquels se trouvent encore des restes de forteresse ainsi que des moulins …

Une grande journée organisée à Bruges et nous ne le regrettons pas. La ville est magnifique, un peu chère certes mais magnifique tout de même. Départ de Paris à 5h30, retour vers 2h le lendemain matin ! Trajet en voiture.

Bruges (Brugge en neerlandais,  Brügge en Allemand) est une ville néerlandophone belge située en Région flamande, chef-lieu et plus grande ville de la province de Flandre-Occidentale.

Bruges () est une destination très prisée des touristes (A éviter en Juillet et Août tout de même) La ville est situé non loi de Paris et du Nord de la France. Elle offre ses charmes d’ancienne ville, son élégance de son habitat historique d’époque médiévale, très riche sur le plan culturel, ses canaux, ses ponts et ses vieilles maisons de style gothique et néogothiques en briques, caractéristiques de l’Europe du Nord et de la Baltique émerveillent les touristes.  Outre ses musées très fournis en oeuvres flamandes, elle possède une très typique grand place avec son célèbre beffroi, de nombreuses églises. Bruges était le plus grand port du monde au 12ème siècle, ce qui lui a permis de construire beaucoup de belles demeures et de belles églises. Puis, la mer s’est éloignée et Bruges a perdu de sa splendeur. Actuellement elle est située à 13 km de la mer du Nord.

  

P7040011

Le centre historique de Bruges … une boutique de dentelle de Bruges

La ville recèle de nombreux trésors dont trois figurent sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco : les Béguinages flamands qui furent inscrits en 1998, les Beffrois de Flandres et Wallonie en 1999 et enfin le centre historique de Bruges en 2000. 

 

P7040010

Une rue de Bruges … et une des rares voitures qui circulent ! en effet le centre historique est interdit à tous véhicules de tourisme. Un immense parking se trouve à l’entrée de la ville.

 

P7040009

L’un des nombreux musée de la ville, dont j’ai oublié le nom …. il retrace la vie des brugeois.

On trouve de nombreux musées à Bruges … le musée de la frite qui a ouvert ses portes en 2008 (Het Frietmuseum), Choco story qui présente l’histoire du chocolat belge, le musée du Diamant, Le musée Gruuthuse, le musée Groeninge, le Béguinage, le musée de la dentelle, Musée de la brasserie …

 

P7040007

 

beffroi

Bruges posséde un grand béffroi situé sur La Grand Place.

Ce monument fut construit du XIIIème au XVIème siècle. Il compte 366 marches, mesure 83 mètres de haut et offre une vue panoramique sur la ville. Au deuxième étage se trouve l’ancienne trésorerie transformée en musée. Le carillon du beffroi composé de 47 cloches est le plus célèbre d’Europe. A voir: le petit musée situé au deuxième étage qui retrace l’histoire du beffroi. C’est au Rez de chaussée que se trouve l’office du tourisme de la ville.

 

P7040004

En fond, le clocher de l’église Notre-Dame (L’Eglise Onthaalkerk O.L.V)

L’Eglise Onthaalkerk O.L.V. possède l’une des plus hautes tours en briques d’Europe. Avec ses 122 m de hauteur, il est impossible de la rater ! Elle est, tant au propre qu’au figuré, le point culminant de la maçonnerie. L’Eglise possède une collection d’art d’une rare richesse, avec «la Vierge à l’enfant» de Michel Ange comme pièce maîtresse. Dans le déambulatoire, des trésors artistiques frappent le regard: retables, sculptures en bois et surtout les mausolées, datant du 16ème siècle, des souverains Marie de Bourgogne et Charles le Téméraire, sans oublier les fascinantes tombes peintes des 13ème et 14ème siècles.

Pour les plus romantiques, il est aussi possible de visiter la vieille ville en calèche. Le départ se fait sur le Markt. Le prix est élevé (30€) et au final on ne voit pas grand chose ! Pas de commentaires du cocher !

 

P7040008

 

minnewater

Le Minnewater ou Lac d’Amour est un des lieux de Bruges à ne manquer sous aucun prétexte !

Faîtes un voeu au bord du lac d’Amour … Selon une légende brugeoise qui remonte au temps des Romains mais qui court toujours, Minna et Morin vivaient un amour impossible. En effet, le père de Minna ne voulait pas de Morin. Alors Minna s’enfuit. Lorsque Morin la retrouva enfin, ce fut pour recueillir son dernier souffle. Fou de chagrin, Morin construisit une digue, assécha la rivière et y enterra Minna. Puis, il rompit la digue et les eaux engloutirent à jamais le corps de sa bien-aimée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.