Aghios Saranda (Sarandë)

Aghios Saranda (Saint Saranda) était un petit port de pêche avant qu’une floppée de résidences et d’hôtels ne poussent comme des champignons sur les hauteurs de la baie. Justement cette magnifique baie de Saranda est devenue un gigantesque chantier car nombreux sont les hommes d’affaires qui espèrent que la proximité de Corfou attire le tourisme de masse. Saranda est apparentée à notre St Trop local, les Albanais y viennent passer l’été. C’est la station balnéaire la plus chic et la plus réputée de la côte Albanaise. C’est également un port du nord de l’Épire (aujourd’hui en Albanie) mais qui accueille surtout les paquebots (enfin leurs chaloupes) et ferrys remplis de touristes. Une précision, lors du passage en douane à Saranda : les douaniers sont super sympas (ça change) et lors du retour, on peut leur demander un « Stamp » (visa) sur le passeport ! Ah oui, pour l’Albanie, Passeport et CNI en cours de validités acceptés.

P9040616

Saranda était un petit port de pêche avant qu’une floppée de résidences et d’hôtels ne poussent comme des champignons sur les hauteurs de la baie. Justement cette magnifique baie de Saranda est devenue un gigantesque chantier car nombreux sont les hommes d’affaires qui espèrent que la proximité de Corfou attire le tourisme de masse. Saranda est apparentée à notre St Trop local, les Albanais y viennent passer l’été. C’est la station balnéaire la plus chic et la plus réputée de la côte Albanaise. C’est également un port du nord de l’Épire (aujourd’hui en Albanie) mais qui accueille surtout les paquebots (enfin leurs chaloupes) et ferrys remplis de touristes.

P9040617

Pour la petite histoire, Sarandë (Saranda ou Aghios Saranda en grec) porte le nom d’un des 40 saints chrétiens et martyrs : Saint Saranda. Ils étaient venus libérer la ville de l’emprise byzantine et ont tous été assassinés.

P9040624

La baie de Saranda : la rivièra descend jusqu’à Butrint, le fameux site antique, une des attractions phare de l’Albanie. La côte est parsemée de petites criques et plages de sable pour la baignade.

P9040789

Derniers jours du Ramadan

P9040791  P9040798

P9040808

En remontant la route du port, on arrive devant un site archéologique. Ce site fait l’objet de fouilles depuis une vingtaine d’années, et en 2002 une équipe albano-israélienne a commencé à dégager une synagogue du Ve ou VIe siècle (transformée en basilique chrétienne à la fin du VIe siècle). Cette découverte à confimé l’établissement d’une communauté hébraïque dans la ville portuaire d’Anchiasmos (l’actuelle Saranda) de l’ancienne Épire, durant les Ve-VIe siècles.

Au cours du VIe siècle, la basilique est transformée en église comme le montre le remplacement de certains panneaux de mosaïques, la présence d’inscriptions chrétiennes et le mobilier liturgique chrétien.

P9040793

P9040796

Les fouilles de la campagne de 2004 ont fait apparaître des mosaïques avec des motifs décoratifs et des symboles hébraïques (chandelier à 7 branches, etc.)

P9040797

P9040800P9040799

P9040790  P9040802

 

P9040803  P9040810

1) La route qui monte vers les collines et les vestiges de la forteresse d’Ali Pacha. La vieille ville était entourée de ramparts, mais les promoteurs ont détruit une grande partie du patrimoine. Pourtant ici ou là, entre 2 immeubles modernes, 2 maisons datant de l’avant, pendant ou après communisme, on peut apercevoir quelques pierres de l’enceinte.

2) La route qui descend sur les bords de mer … en face c’est la côte Nord de Corfou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.